Imprimer

Compreignac au temps des Benoist a vécu. Une autre famille assurera la suite de la baronnie. Elle ne provient pas de la même formation de la bourgeoisie. Ses ancêtres étaient des notaires, juges, avocats, non des marchands.

La famille Benoist subsistera à travers Couzeix. Quelques représentants existent encore. Il est difficile de se replonger dans une atmosphère différente de la nôtre actuelle. J'espère ne pas avoir trop interprété la vérité, laissant des interrogations là où je n'étais pas sure. Bien évidemment beaucoup de documents sont nécessaires pour étudier une histoire, et il faut, en fin, faire une sélection et une synthèse.

Cette famille m'a passionnée, par ses qualités et aussi par ses défauts.

La vie de Compreignac a été très intimement liée aux Benoist, pendant plus d'un siècle. Celà laisse des traces. Les successeurs Messire Blondeau et Damoiselle Thérèse Benoist assureront l'intérim, comme l'avaient fait Gaspard et Marie, leur fils sera le baron suivant. Cette succession fait dire aux descendants de ces générations avec un peu de regret que la seigneurie est « descendue par les femmes » ce qui ne les rend pas très fiers.

Nous sommes au début du 18e siècle. La révolution interviendra dans quelques soixante ans, c'est à dire que les mauvaises choses faites par les précédents seigneurs seront encore dans la mémoire collective. On verra comment les attitudes évolueront pendant ces années. Les rancœurs, les haines, les rivalités, les envies qui se seront contenues éclateront avec violence.

Etait ce différent chez nous, ou les autres paroisses vivraient elles les mêmes évènements?

Affichages : 1047